11 9 1950 citoyen jmg

11/02/2013

A la Saint-Valentin… rien à déclarer ?

 

Ah ! la Saint-Valentin… sans doute la plus jolie des fêtes de l’année. Valentin, le saint patron des amoureux, y veille depuis des siècles sans se lasser… et pourtant, il y a toujours des trouble-fête pour dire que ce n’est que commercial. Les mêmes ne font pas de cadeaux à Noël, ou militent pour une journée sans achats en fin d’année. C’est tristounet…

Saint-Valentin, amoureux, cadeaux, journée sans achats

L’amour serait-il radin ? Non ! Quand on aime, on ne compte pas. Bien sûr que l’on se fait des cadeaux tout au long de l’année, mais, là, c’est particulier et c’est beau à voir : des hommes les bras chargés de fleurs, des jeunes en quête d’une bague ou d’un bijou pour leur copine, un voyage à deux ou un dîner aux chandelles, en tête à tête.

 

Dans notre famille, nous ne pouvons pas y échapper, et c’est tant mieux ! Nous nous sommes mariés à la Saint-Valentin, notre fils cadet également ; c’est aussi l’anniversaire de notre fils aîné et de ma sœur. Il y a des dates comme ça. Oui, la Saint-Valentin, c’est vingt-quatre heures de bonheur, alors pourquoi se le refuser ! L’amour n’est pas muet, déclarez-vous !

Frédérique Genet