11 9 1950 citoyen jmg

08/05/2017

Pari perdu? Pas tout à fait

Jusqu’à son renoncement à une nouvelle candidature, j’avais fait le pari que François Hollande serait réélu à la présidence de la République. Pourquoi ? Sans doute en raison de l’habileté rusée du patron de l’Elysée, maître du temps politique en France. Sans doute aussi à cause de l’union parfois fragile de l’opposition de la droite française, qui, mieux que nulle part ailleurs, a le génie de la fissure à l’heure des combats décisifs. Mais, surtout, je craignais la force maléfique de l’extrême droite et le mirage du « front républicain » avec son report des voix au second tour en faveur du président… J’ai donc perdu mon pari.

Pas tout à fait cependant. Il n’était point nécessaire d’être un observateur avisé de la politique de nos voisins pour nous rendre compte que le président avait un héritier. Mieux, un fils « spirituel ». Et voilà que nous retrouvons la monarchie élective si chère à nos amis gaulois ! Ce dimanche d’élection, tout y était dans le ton et dans l’image sur les chaînes de télévision (et pas seulement françaises, excusez du peu !). A TF1, à 13 heures, on a entendu parler de « mobilisation pour vous faire vivre le sacre républicain »… Les vrais républicains de la Troisième, que j’admire, auraient apprécié. Ailleurs encore, de « l’heure du sacre du centriste ». Centriste ? Rien à voir avec Jean Lecanuet, figure éloquente du centrisme dont l’implantation locale en terre normande en sa qualité de maire de Rouen, sénateur, puis ministre fut marquante.

Macron, l’héritier, le fils spirituel, a pourtant forcé le destin en défiant le « père ». Ministre, il le sera deux ans, pressé de quitter le gouvernement pour jouer les fils prodigues.

Perdu, mon pari ? Non. Dans quelques jours, le fils montera sur le trône républicain et nous aurons Hollande bis pour cinq ans. A défaut de gagner sa réélection, l’ancien premier secrétaire du parti socialiste devenu président a réussi sa succession. Je me demande si je n’aurais pas préféré perdre mon pari.

 

Commentaires

Mais c'est le cas puisque hollande est réélu, et cette fois il va enfin être là Tralala!
Il a 2 projets hollande pour la suite, créer une fondation dont le nom est "La France s'engage!" je pense que le juste nom devrait plutôt être "La France sans gages!" vu l'état des finances du pays! Et il veut succéder a donald..............tusk! Il ne manque pas d'ambition le bougre!!!

Écrit par : dominique degoumois | 09/05/2017

Les commentaires sont fermés.