11 9 1950 citoyen jmg

24/10/2016

Une intégration réussie

Par Frédérique Genet

Hongrie 1956: cette année-là, à Nice (mes parents m’ont raconté), une rue a été rebaptisée rue de Hongrie. Elle a vite été le lieu de collectes d’habits, de chaussures, de colis de première nécessité. Pendant des semaines, les généreux Niçois ont amoncelé des tas de paquets, de draps, de couvertures, pour être distribués aux nouveaux arrivants à Nice et dans la région.

Les enfants hongrois ont été aussitôt intégrés dans les classes, et les écoles les ont bien accueillis. Il faut dire qu’ils étaient doués, en dessin, en musique et en langues. Au fil des années, ces familles sont devenues un atout pour notre pays, terre d’accueil. En 2007, la France a même eu un président d’origine hongroise!

Ici, en Suisse, en 2016, nous connaissons tous des Hongrois, soit sur nos lieux de travail, banques, universités, Eglises, conservatoires: ils ont des vies réussies... Pour notre part, nous avons des voisins, des amis hongrois, et jusque dans notre famille, puisque, depuis 2009, nous avons une belle-fille hongroise.

1956-2016 = soixante ans d’histoire commune. Un bel exemple à suivre d’intégration harmonieuse et réussie!

Commentaires

Une intégration réussie dépend de la provenance de cette immigration. Si les hongrois n'ont pas posé de problème c'est parce qu'ils sont issus de la même religion et d'une culture similaire à la nôtre. Ce n'est d’ailleurs pas le fait du hazard si leur pays est l'un des plus recalcitrant à une immigration d'origine musulmane.

Écrit par : norbert maendly | 24/10/2016

Les commentaires sont fermés.