11 9 1950 citoyen jmg

24/02/2016

Touche pas à mon accent!

circonflexe 1.JPGBalade à deux, ce lundi matin, dans une ville de Suisse romande. Douceur printanière, atmosphère détendue. La plupart des boutiques sont encore fermées, charme d’un fédéralisme où chaque canton organise la vie de ces citoyens sans attendre des directives ministérielles « descendues » de la capitale. Fin de matinée, les cours sont suspendus et les étudiants sortent des collèges, frites, burgers et gobelets de soda à la main. La ville est universitaire, on y vient de loin pour acquérir le savoir. Le passant entend de l’allemand, Hochdeutsch susurré.

Une vitrine affiche, en belles lettres capitales : « COIFFURE TÊTE NOIRE ». Dans mon esprit flotte depuis quelques jours les rumeurs de la guerre de l’accent circonflexe. Guerre civile. Guerre de civilisation pour d’aucuns. Dans un souci d’apaisement, j’image TÊTE sans l’accent circonflexe. Arraché, guillotiné par le bourreau de l’orthographe révolutionnaire. Je pense au passant, qui lit : « COIFFURE TETE NOIRE ». TETE ? Un acronyme pour résumer une raison sociale ? Ou encore… Je n’ose écrire ici ce qui me vient à l’esprit et que je ne peux m’empêcher d’exprimer alors à haute voix…

Une simple balade dans une charmante cité romande réveille en moi le désir de défendre la langue, la belle langue, le français. Touche pas à mon accent, qu’il soit aigu, grave ou circonflexe ! Si l’écriture ne vise plus à être compris, autant revenir à la tradition orale. Mais, dites-moi, comment prononcer « coiffure tete noire » ? De quoi cogiter encore chez les experts et dans les cabinets ministériels parisiens (comme si  la langue, c’était Paris). Merci, l’Académie !

(photoG)

Les commentaires sont fermés.