11 9 1950 citoyen jmg

11/12/2015

Mur des réformateurs

Les Genevois aiment leur histoire. Ils en sont fiers et ils ont cent fois, mille fois raison. Mais la connaissent-ils bien ? « Présence protestante » viendra rafraîchir nos mémoires grâce à son émission consacrée au Monument international de la Réformation, notre Mur des réformateurs, diffusée sur France 2 ce dimanche 13 décembre 2015, à 10 heures. La première partie de ce documentaire a été diffusé il y a quelques semaines.

Le Monument international de la Réformation fut inauguré en 1909, année du quatre centième anniversaire de la naissance de Jean Calvin et des trois cent cinquante ans de la fondation de l’Académie. Il fut le lauréat d’un concours auquel furent présentées 71 propositions ; certaines d’entre elles évoquaient davantage des monuments aux morts aux dimensions sinistres que le vent nouveau apporté par la Réformation du XVIe siècle. D’autres mettaient trop en évidence Calvin et d’aucuns ont fait observer que l’homme n’aurait pas apprécié d’être ainsi mis au-dessus de ses collègues… « Présence protestante » nous offre des images d’archives qui permettent de mieux apprécier le projet primé de quatre architectes genevois et mis en œuvre grâce au talent de deux sculpteurs français.

Le monument est adossé à une partie des anciennes murailles et il est enregistré comme bien culturel suisse d’importance nationale. Il n’est pas anodin de rappeler la contribution de la Ville de Genève à l’érection de ce monument. Son Conseil municipal fut de la partie en votant, le 6 décembre 1907 et sur proposition du Conseil administratif, un arrêté dont l’article premier stipule que « l’emplacement de l’ancien Jardin botanique, situé entre l’alignement futur de la rue de la Croix-Rouge et l’avenue centrale de la Promenade des Bastions, est mis à la disposition du Comité général du Monument de la Réformation, pour ériger un monument ». On se prend à rêver en notre début de vingt et unième siècle aux furieux accents de laïcité militante et idéologue…

Beau documentaire à voir ce dimanche matin !

Les commentaires sont fermés.