11 9 1950 citoyen jmg

01/12/2015

Grève et manifestations à Genève

decaiilet greve.JPGCurieux par nature, je regarde à l’instant, une fois n’est pas coutume, le « Genève à chaud (show ?) » de TV Léman bleu consacré à la manifestation des fonctionnaires en grève de l’Etat de Genève. Remontent à ma jeune mémoire des images de 1968 et d’autres manifestations de nuits parisiennes agitées. La face rougeaude de Pascal Décaillet, en maître de show dans le soir du décembre genevois, fait surgir, en plus agité, Georges Séguy, le leader cégétiste. En arrière-fond, les visages réjouis et approbateurs devant le spectacle du journaliste, qui appelle à son micro des gens qui n’ont rien à voir avec les employés de l’Etat.

Toutefois, en ce mardi (et demain, et...?) des parents qui travaillent ont de gros problèmes d’organisation familiale avec des enseignants qui ne répondent pas à leur vocation.

Combien de temps encore ?

Commentaires

Monsieur, vous ne vous présentez pas sur ces blogs TdG ?


merci de nous éclairer sur votre profil, vos origines, vos fonctions en Suisse etc

car ici sur ce blog vous faites directement un lien entre la France de 1968,
la TV de Léman Bleu et son animateur, avec les grèves des fonctionnaires employés par l'Etat que constitue la Ville de Genève & canton

Ce qui n'a aucun sens!
vous êtes un français, vivez en Suisse et comparez avec mai 68 en France, soit.

Mais encore?
Vous attendez quoi ici maintenant au juste concrètement de la Suisse ?

Que doit faire de plus la Suisse
- que la GB, qui n'est pas dans Shengen,

selon vous et selon ce qui vous motive dans ce billet?

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 01/12/2015

Il y a une solution à ce foutoire. Et comme Genève est devenue une dépendance de la France, elle pourra facilement être appliquée.
1) Remplaçons tous les fonctionnaires genevois par des fonctionnaires frontaliers français (aux salaires et conditions de travail genevois évidemment).
2) Et envoyons les genevois remplacer les français en France (aux salaires et conditions de travail français évidemment).
Cette solution offre 2 avantages :
- Les frontaliers seront ravis de travailler à Genève et ne feront pas grève
- Les genevois pourront faire grève en France pour n'importe quelle raison.

Écrit par : Lambert | 02/12/2015

Les commentaires sont fermés.