11 9 1950 citoyen jmg

16/02/2015

Disraeli, fantasque et romantique

disraeli.JPGPremière terrasse de l'année en ville de Genève, ce lundi après-midi, sous le soleil et la douceur. Avec une excellente lecture: Benjamin Disraeli, de James McCearney, Ecossais installé en France et maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris.

Près de 300 pages pour éclairer l'histoire britannique du XIXe siècle et enrichir notre connaissance de ce leader tory, premier ministre de Sa Très Gracieuse Majesté la reine Victoria et adversaire de William Gladstone, le grand leader whig, lui aussi plusieurs fois premier ministre. A quand une telle biographie en français de Gladstone? 

Les rayons de ma bibliothèque comptent plusieurs livres (mais en anglais) sur Gladstone. Puis-je le dire? Je préfère Gladstone à son adversaire conservateur, personnage romantique, fantasque, pour le moins original, mais opportuniste sans complexe.

La biographie de McCearney consacrée à Disraeli mérite toutefois le détour et toute notre attention.

13/02/2015

Si on pensait aux familles?

Ce vendredi en début de soirée, débat à Forum de la radio romande sur l'initiative démocrate-chrétienne pour la défiscalisation des allocations familiales.Excellent point de vue du conseiller national Yannick Buttet, président de la commune valaisanne de Collombey-Muraz, pour la défense de la famille (et de la femme!) face à Claudine Esseiva, secrétaire générale des femmes libérales-radicales.

Argument de poids en faveur de l'initiative: les baisses d'impôts en faveur des entreprises posent moins de problèmes que des allègements fiscaux pour les familles.

Il fallait le redire.

Vive la famille! Vive les jeunes parents! Vive les enfants!

06/02/2015

A Kenji Goto, journaliste

Deux otages japonais viennent d’être décapités par l’Etat islamique, Haruna Yukawa, homme d’affaires de 42 ans, et, quelques jours plus tard, Kenji Goto, 47 ans, journaliste indépendant. L’horreur est sans fin. Les deux hommes s’étaient rencontrés en Syrie. Devenus amis, ils rentrent au Japon. Mais Haruna Yukawa n’a peur de rien et il retourne une seconde fois en Syrie, où il est pris en otage. Kenji n’hésite pas une seconde. Sa femme vient de donner naissance à leur deuxième enfant, mais il cherche aussitôt à rejoindre son ami pour lui porter secours. Il ne peut pas l’abandonner. On connaît la suite. Après les angoisses d’un chantage propre aux zones de turbulences de cette région, ils seront sauvagement exécutés.

« Mon seul espoir est que nous puissions poursuivre la mission de Kenji pour sauver les enfants de la guerre et de la pauvreté. » Ces mots de sa mère quand elle apprend la nouvelle de la mort de son fils disent tout. Kenji Goto était un homme à part, habité par une exigence de justice. Journaliste free lance, comme disent les Anglo-Saxons, il fonde Independent Press en 1996. Il connaissait bien les zones de guerre, Irak, Syrie, Somalie. Alors que les grands médias de son pays hésitent à envoyer des correspondants en Syrie et en Irak, Independent Press présente des reportages sur la détresse des populations dans ces zones de combats. Sa femme, qui militait activement pour sa libération, a qualifié Kenji Goto d’« honnête homme qui est juste allé en Syrie pour témoigner du sort de ceux qui souffrent. […] Sa passion était de mettre en lumière les effets de la guerre sur les gens ordinaires, en particulier les enfants. » Quelle simplicité, quelle beauté, quelle humilité !

Kenji Goto, journaliste indépendant dans tous les sens du terme, sinon atypique… En 1997, il se convertit au christianisme et adhère au protestantisme, dans un pays, le Japon, où cette confession représente une infime minorité de la population : 0,48%, 600 000 membres ! Cette conversion ne restera pas sans conséquences. Son sens de la justice, de la justice sociale, est stimulé et son travail de journaliste ne cessera de mettre en lumière la condition des pauvres et des enfants en particulier. Quand il était au Japon, il visitait les écoles pour partager avec les élèves le fardeau qui pesait sur son cœur : la détresse des petits dans les pays ravagés par la guerre.

A Kenji Goto, journaliste indépendant, mari et père de famille, homme courageux mais victime de l’abominable, lui le pacifiste chrétien habité par l’amour des plus petits, peut s’appliquer la phrase du Christ dans la parabole évangélique : « […] chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits, qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait ! »