11 9 1950 citoyen jmg

14/05/2014

Beau geste

Il est des moments où les désagréments des heures de pointe dans les transports en commun sont oubliés. Ainsi ce mercredi, un peu après midi, sur la ligne 10 direction aéroport. Une jeune femme monte dans le long véhicule, canne de non-voyante à la main ; elle reste debout, comme désemparée au milieu de voyageurs pressés de rentrer chez eux à l’heure du déjeuner. D’autres, plus rapides, se sont déjà précipités sur les rares places assises encore libres.

 

Le bus ne repart pas… D’un bond, le chauffeur se lève, dit à la personne en difficulté qu’elle trouvera une place ; il s’adresse à une jeune fille qui, dans sa course au siège vide, n’avait pas regardé derrière elle, en toute innocence sans doute. Il lui demande de laisser sa place, ce qu’elle fait volontiers. Une dame aidera la non-voyante à rejoindre le siège.

Le beau geste de l’agent des transports publics mérite d’être relevé et salué, sinon plus. Dans le stress d’un travail pénible dans la circulation de la ville, il a vu la personne faible, il a pris le temps de l’aider. L’autre jour, des usagers ricanaient à l’énoncé des correspondances à chaque arrêt (3, 10, 12, 14, et j’en oublie), irrités sans doute. Ont-ils une seconde pensé aux voyageurs pour qui ces annonces sont une aide précieuse?

 

A midi, je suis descendu de mon 10 en me retournant vers ce conducteur attentif. Notre regard s’est croisé. « Au revoir ! Merci, et bonne journée ! » Sa réponse fut claire et sonore. Il fallait le dire.

Commentaires

Merci à vous pour partager cette histoire.

Écrit par : Daniel | 15/05/2014

La ligne 10 est une ligne sympathique, comme ses chauffeurs.
Merci à eux, ceux qui sont aimables, patients et souriants.

Écrit par : Keren Dispa | 15/05/2014

Les commentaires sont fermés.