11 9 1950 citoyen jmg

13/04/2014

Médecin à Genève, premier ministre à Madagascar

Aux premières heures de la matinée, il attendait le bus sur une artère principale de Genève. Nous montions dans le même véhicule de nos transports publics, lui pour se rendre au centre d’imagerie et de radiologie qu’il avait ouvert en ville. En 2013, il quitte Genève, retourne à Madagascar et annonce sa candidature aux élections présidentielles de décembre 2013. Il devra renoncer à se présenter pour cause de non-respect de l’obligation de résidence dans le pays dans les six mois qui précèdent le scrutin. Le fait, toutefois, avait retenu mon attention.

 

Vendredi soir, un texto s’affiche sur le mobile : « Le docteur Kolo premier ministre de Madagascar. » Soixante-quinze jours après son élection, après les tractations politiques que l’on peut imaginer dans une république en proie aux tourments depuis des années, le président Hery Rajaonarimampianina nomme Christophe Laurent Kolo Roger premier ministre.

kolo roger.jpgNé le 3 septembre 1943, Roger Kolo a étudié la médecine à Madagascar, en France et en Suisse, avant de diriger un centre de radiologie et d’imagerie à Genève. Marié à Zakia Katoun, il est père de trois enfants.

Le docteur Kolo n’est membre d’aucun parti. La lutte contre la corruption, l’éducation, la sécurité publique et la coopération internationale figurent parmi ses priorités. Il est particulièrement attaché à la réconciliation sociale, culturelle et religieuse de son pays. A cet égard, il convient de relever dans son cursus son passage à l’école jésuite d’Antananarivo.

 

Il me plaît de saluer l’accession du docteur Kolo, Genevois d’adoption, à de si hautes responsabilités. A mon voisin du quartier de la Servette, je souhaite bonne chance. Puisse le talent du médecin, homme d’écoute et de bonne volonté, apporter sa pierre à la reconstruction économique et morale de la Grande Île !

Photo: Le nouveau premier ministre malgache et son épouse.

Commentaires

Toutes mes félicitations à Roger Kolo dont je connais les compétences et l'humanisme. Il fera un excellent ministre à Madagascar, désintéressé et pragmatique. Son expérience européenne et suisse, servira son travail à Madagascar!

Écrit par : Christo Ivanov | 14/04/2014

Les commentaires sont fermés.