11 9 1950 citoyen jmg

26/09/2013

Protestants, en fête!

La Ville Lumière sera protestante le temps d’un week-end. Après Strasbourg en 2009, Paris connaîtra ces trois prochains jours un événement aux dimensions spectaculaires : « Protestants en fête ». Que la capitale de France soit le lieu d’une telle manifestation ouverte, culturelle, religieuse, intergénérationnelle est à saluer !

 

Quinze mille participants au moins sont attendus de toute la France protestante, mais aussi de Suisse et de Belgique, d’Afrique et d’Haïti. Ce n’est pas rien. Tous ces gens se retrouveront autour d’animations diverses, conférences, dédicaces, expositions, présence de médias protestants sur différents sites de la capitale et dans des temples et églises. Musique aussi. C’est dire que si les protestants se retrouveront dans des lieux de réflexion, ils feront aussi la fête !

L’historien Sébastien Fath, chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), lui-même d’origine baptiste, donnera une conférence dans une paroisse protestante de Paris sur le thème du « Renouvellement démographique par l’immigration : enjeux et perceptions de la diversité dans une Eglise protestante parisienne ». Dans une interview donnée à l’hebdomadaire Réforme, Fath relève qu’en France « le protestantisme a gagné un point dans sa part de la population, passant de 1,8 à 2,8%. On le voit surtout au niveau du protestantisme parisien. » A cet égard, le chercheur du CNRS met en avant l’impact de l’immigration subsaharienne, qui voit un certain nombre de ses représentants rejoindre des Eglises protestantes et évangéliques.

Le point culminant de « Protestants en fête » sera pour dimanche 29 septembre 2013, au Palais omnisports Bercy. Et là, la chaîne télévisée France 2, si pingre dans la répartition de ses programmes en faveur des parpaillots, fera un effort considérable. Au lieu de la demi-heure dominicale traditionnelle de 10 heures, elle bousculera son horaire et retransmettra le culte de 11 heures à midi, grâce au direct de l’eurovision. C’est dire que cette heure de célébration, avec 1000 choristes et 60 musiciens, pourra être vue dans toute la francophonie !

 

« Paris vaut bien une messe », a dit un peu légèrement Henri IV pour monter sur le trône de France… L’histoire avance, les peuples évoluent. Avec « Protestants en fête »,  que souhaiter de mieux qu’un beau dimanche pour Paris ?

Les commentaires sont fermés.