11 9 1950 citoyen jmg

25/07/2013

Auto, cyclo, moto, bobo

Un honorable citoyen vient de déposer une plainte pénale contre… une « cycliste inconnue ». Allons donc ! Le comportement de la dame, cavalière audacieuse sur son engin à deux-roues, semble avoir singulièrement manqué de féminité. L’imprudente, prenant sans doute le trottoir, naguère voie royale pour les piétons, pour une piste cyclable (vous connaissez ces aménagements urbains si coûteux en deniers publics), fonce avec une incroyable brutalité sur notre homme. Son réflexe (galant, il s’écarte) lui évitera la route des urgences.

 

Plus tôt, à la fin du mois d’avril 2013, Ralf, le citoyen excédé, dépose au secrétariat du Grand Conseil une pétition pour exprimer le ras-le-bol des Genevoises et des Genevois face à ce que d’aucuns qualifient à juste titre de « cycloterrorisme ». Cette pétition P 1870 sera étudiée par notre parlement cantonal. Le constat est évident, les mots sont clairs. « Ce type de cyclistes pourrit considérablement la vie des piétons, personnes à mobilité réduite, les transports publics et le reste du trafic. Nombre de citoyens sont excédés de se faire insulter ou ignorer quand on ose leur faire une remarque et ne pas leur laisser le passage même sur les trottoirs et les passages à piétons. »

La pétition déplore le laxisme qui s’est installé depuis des années. Ce laxisme est devenu loi et le cycliste roi, au mépris des autres. Les habitants signataires préconisent notamment « le retour au port d'une vignette obligatoire et parfaitement lisible afin que, en cas d'accident ou de litige, l'identité d'un cycliste soit clairement identifiable, surtout en cas de délit de fuite, ce qui est impossible actuellement ». Le « vivre ensemble » en société, selon le terme à la mode, doit être marqué par le bon sens. Or, le retour de la vignette n’est rien d’autre que le bon sens. Il est, j’ose espérer, gage de responsabilité. Je n’imagine pas le jour où des automobilistes ne s’acquitteraient plus de l’impôt auto, avec tout ce qu’il implique…

Un petit mot, toutefois, pour rassurer les cyclistes de notre cité sur mon état d’esprit à leur égard. Certains d’entre eux n’ont pas le monopole de l’incivilité. Pourquoi pas une pétition pour demander à l’autorité d’être plus sévère à l’égard de si nombreux automobilistes qui franchissent sans vergogne les passages sécurisés pour les piétons et qui mettent réellement en danger la vie de tant de personnes, et d’enfants? Un souvenir personnel me fait encore frémir. Ce printemps, à deux reprises, deux jeudis après-midi à la même heure, sur le même carrefour, le même 4×4 nous frôle, alors que nous étions engagés sur le passage, faisant le signe conventionnel avant de traverser. Au volant, le même homme, costardé, téléphone portable d’une main, volant de l’autre. Où va-t-il, si pressé ? Il s’engage sur le boulevard, jouant les « grands prix ». Navrant. Scandaleux. Dangereux.

 

L’autorité doit ouvrir les yeux et se donner les moyens de réprimer. C’est une question de santé publique. Est-il si difficile de vivre ensemble ? Le « vivre ensemble » commence par le respect et les égards envers les plus faibles. Et, sur la voirie, le plus faible, c’est le piéton, et le piéton est souvent enfant, personne fragile ou à mobilité réduite.

23/07/2013

Concours de beauté à Crans-Montana

Ce dernier week-end, un concours de beauté était organisé à proximité du lac Grenon, à Crans-Montana. C’était le « Cabriolet Paradise », un défilé de décapotables aguichantes et colorées, volants de style et couleurs d’un autre âge. Les amateurs de belles mécaniques n’avaient d’yeux que pour elles, appareils photo et caméras en main.

Une petite balade ? Je vous laisse le choix de votre voiture. J’ai déjà la mienne ! Indice : elle est verte.


 

07/07/2013

Les vacances, ou l'art de donner du temps au temps

escargot.JPG