11 9 1950 citoyen jmg

15/01/2013

Christian Varone honoré par le roi des Belges

Christian Varone.jpg

Au nom du roi Albert II, l’ambassadeur de Belgique vient d’honorer les secouristes de la tragédie de Sierre du 13 mai 2012, laquelle fit 28 morts, dont 22 enfants d’une douzaine d’années, et 24 blessés. Au premier rang des personnes distinguées figure le commandement de la police cantonale valaisanne, Christian Varone.

Christian Varone est candidat du parti libéral-radical au Conseil d’Etat. La campagne (comme toute campagne digne de ce nom en Valais) est acharnée. Mais le citoyen de Savièse doit faire face à une campagne plus redoutable encore que celle des caves aux murs de bois brut, des bistrots ou des blogs ravageurs de l’internet, où se règlent les comptes secrets et anonymes. Cette campagne vient de Turquie, où le commandant a eu l’heureuse idée de conduire sa famille en vacances en été 2012, pour un tourisme aux sources regorgeant d’histoire. Mais, sur un chemin d’Antalya, se dressa la pierre d’achoppement, ce petit rocher de scandale malencontreusement ramassé… Pièce archéologique d’une quelconque valeur ? Personne, ici, ne le sait. La justice du lieu semble même s’y perdre, ou hésiter.

Faut-il dès lors condamner Varone ? Lui fermer la porte du gouvernement de son canton ? Les électeurs valaisans, et eux seuls, répondront le 3 mars 2013. Sa campagne électorale a bien démarré, orchestrée par le très prometteur Philippe Nantermod. Ses propositions ne manquent pas pour redonner du souffle au canton et apporter au Conseil d’Etat une touche de classe et de finesse.

Distingué ce lundi dans les salons de l’ambassade de Belgique à Berne, Christian Varone honore son canton et cet honneur rejaillit sur tous ses compatriotes Confédérés. Le 13 mars 2012, son courage, sa maîtrise des événements dramatiques qui ont endeuillé la Belgique et bouleversé une partie de l’Europe ont révélé l’homme. Non pas l’homme des coups d’éclat, mais de la discrétion et de l’attachement à des valeurs qui nous sont chères.

Monsieur Varone, puissent les portes du Palais du gouvernement du Valais s’ouvrir devant vous ! Vous êtes digne de la fonction et digne de la confiance de vos concitoyennes et concitoyens.

Les commentaires sont fermés.