11 9 1950 citoyen jmg

08/01/2013

Claude Vanderlinden

Il aimait dire « le temple Saint-Pierre », où il fut pasteur jusqu’à sa retraite, à l’automne 2011. Nous avons appris ce mardi matin le décès du pasteur Claude Vanderlinden. La nouvelle nous a peinés, comme elle a certainement peiné nombre de protestants qui le connaissaient mieux que nous.

Je travaillais en Vieille-Ville et nous aimions aller écouter Claude Vanderlinden quand il prêchait le dimanche matin à Saint-Pierre. Il ne parlait pas pour ne rien dire. Il avait un message à communiquer et, de sa voix calme, il le communiquait. Il nous ouvrait les Saintes Ecritures, y puisant son message de paix et de confiance. Ses sermons étaient des modèles de connaissance biblique et ils étaient délivrés sur un ton de grande humilité. A la sortie du service, il était agréable d’échanger quelques mots avec ce ministre.

Nous n’entendrons plus le pasteur Vanderlinden et nous le regrettons. Retiré en Valais (c’est par le quotidien Le Nouvelliste que j’ai appris son décès), il aurait pu apporter encore beaucoup à l’Eglise réformée évangélique de ce canton. C’est un bon et fidèle serviteur qui s’en va et sa mémoire restera en bénédiction pour beaucoup.

 

Les commentaires sont fermés.